Profil

Y

De son vrai nom NDOUNDA NDONGO Yves Xavier, « Y » est né le 02 mars 1985 à Yaoundé au Cameroun. De NDONGO Théodore ingénieur des travaux publics et de MBALLA Claire enseignante. Il est l’aîné d’une famille de 7 enfants du côté de son père et de 3 du côté de sa mère. « Y » est élevé par sa mère jusqu’à l’âge de 10 ans avec laquelle il débute ses études à l’école maternelle de Nkolndongo à Yaoundé. En 1995, il part à Kousseri dans l’Extrême-Nord Cameroun avec son père où il fera ses études jusqu’en classe de 5ème de l’enseignement général. En 2000, son père est affecté à Ebolowa dans la région du Sud. Dans cette ville il ne fera que les classes de 4ème et 3ème allemandes qu’il reprendra. Il obtiendra quand même son Brevet d’Etude du Premier cycle du secondaire (BEPC).
Très jeune déjà, « Y » a un penchant pour la calligraphie, le dessin, la peinture. Il passe son temps à faire des esquisses, colorier, lire de vieilles encyclopédies de son père sur les artistes, la mythologie égyptienne, celle de la période gréco-romaine, les histoires liées au moine au Kung-Fu, l’architecture, le cinéma, la bande dessinée à l’instar Tex.Willer, Tarzan, Zembla, les DC Comics, les MARVEL le Mangas et l’animation. Comme tout enfant, il déborde d’énergie, ainsi, le football, le basketball, le handball, le karaté et la boxe française seront un terrain idéal pour évacuer ce trop plein d’énergie. C’est ainsi que naîtra chez lui le « culte du héros ».
En 2003, connaissant sa passion pour le dessin et ayant grandi dans une famille où les arts n’étaient pas considérés comme des activités sans avenir, son oncle ZEE MEKE Emmanuel convaint son père de le laisser aller à l’Institut des Beaux-Arts de Mbalmayo (I.F.A). Ce fut là, le début sa carrière d’artiste.
5
A l’I.F.A, inscrit en peinture, « Y » s’épanouit considérablement, est très à l’aise dans ce milieu et ses performances scolaires sont au-dessus de la moyenne. Il fait de formidables rencontres telles que son professeur de peinture Jean Jacques KANTE dont le jeu chromatique sera un des éléments de sa démarche artistique. Le Docteur Paul Henri Souvenir ASSAKO ASSAKO avec qui, il travaillera et dont le travail curatorial est apprécié par le jeune artiste. L’artiste SALVATORE Falci qui lui apportera un plus sur les arts contemporains et l’importance de l’interdisciplinarité dans les arts visuels. Ses repères artistiques sont Leonardo De vinci, Michel-Ange, Delacroix, Salvador Dali, Jean Jacques KANTE, EMATI, l’art baroque, la renaissance, le classicisme, le néoclassicisme, l’impressionnisme.
En 2006, il obtient avec succès son baccalauréat AF2. Ce fut là le début d’une longue quête de sa personnalité en tant qu’individu et en tant qu’acteur de la culture. Après deux années à l’université, le monde professionnel, le gain deviennent sa priorité. C’est ainsi qu’il fait des études en markéting et obtient son diplôme en 2013 à l’Institut Siantou Supérieur. Pendant cette période il s’éloigne relativement de l’art, s’intéresse particulièrement à la philosophie, la pensée mathématique, la pédagogie, le droit, l’économie, la gestion, la physique quantique, les pyramides de Gizeh. Des quelques années universitaires faisant un crochet par ses multiples expériences et compétences acquises jusqu’en 2014, il semble être quelqu’un d’indécis. Avant de devenir « Y » il a eu plusieurs signatures telless: Ndounda, Ndoundange, Ndound’ange, Nyx, Nyxange, Ange, Angelus et bien d’autres. « Y » a réalisé au moins 200 toiles, une dizaine vendues à des diplomates, quelques unes à des particuliers, 4 acquises par Arnaud Sigano PDG de la Junior Entreprise Cameroun.
Toujours dans sa quête de réalisation de « soi », de valorisation de « son art » et grâce aux conseils de son père, il se passionne pour la guitare et décide enfin de devenir artiste et promoteur culturel qui le motive avec Benoit J BALLA OWONA, Aude Christel MGBA, Vanessa Korie et KUIDJO Jordan à créer la galerie d’arts visuels Dreams Makers.
En 2016, il finit sa formation d’enseignant des écoles primaires et maternelles à l’Ecole Normale des Instituteurs de l’Enseignement Général (ENIEG) bilingue de Yaoundé. A l’issue de cette dernière, il crée sa démarche artistique AME.
Dans sa démarche AME, « Y » propose et présente ses réflexions artistiques, dans une esthétique où la forme « plaire » le regard et la couleur pour suggèrent la « sublimation » . Il utilise ensuite les stratégies markéting pour diffuser son discours artistique à la cible. Les outils pédagogiques de préparation de cours lui permettent d’inculquer certains comportements éducatifs à l’égard du fait artistique. Ainsi, A est mis pour art, M pour markéting et E pour éducation. Un modèle non exhaustif de cette démarche est proposé à  la page 16.
« Y » parce qu’en mathématique, le raisonnement est le langage et désigne généralement l’inconnu d’une fonction ou d’une ordonnée sur un axe.
Pour l’artiste, toute réalité matérielle, immatérielle, abstraite ou pensée est une fonction mathématique dans un repère orthonormé pluridimensionnel nommé le « Temps ». Pour lui, le temps est la seule réalité sur laquelle repose toutes les infinies réalités et l’aspiration la plus profonde de l’humanité est de maîtriser le temps. Toute la pensée de « Y » est donc la compréhension du temps. L’artiste est aussi un fervent croyant de toutes les valeurs qui prônent l’amour et noblesse. C’est pour cette raison qu’un coeur d’amour couleur or entoure le « Y ».

Les Créations de Y

 

L'appel

> Plus de détails

1500 €

Théon Ochéma en quête de vérité

> Plus de détails

1500 €

 
Accueil / Profil de Y
Rea : Via image deework